L’assemblée vote une mesure contre les violences corporelles

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’assemblée a voté contre les violences corporelles faites aux enfants lors de l’examen du projet de loi Égalité et citoyenneté. Trois députés socialistes ont proposé cet amendement qui devra maintenant passer au Sénat pour être mis en place.

Une nouvelle mesure, pourquoi ?

Il y a trois ans, une campagne choc inondait nos écrans, montrant l’intensité d’une gifle au ralenti (relire : Une campagne choc pour sensibiliser les parents à la violence d’une gifle). Un acte anodin pour les adultes, même si la culpabilité s’y mêle un peu, mais un acte jamais bénin pour les enfants. De sensibilisations en accompagnements, la France semble pourtant manquer de pédagogie sur ce sujet si sensible.

Au début de cette année 2016, l’ONU réclamait l’interdiction des châtiments corporels en France, estimant les efforts du pays sur ce sujet central insuffisants, contrairement aux mesures prises par ses voisins européens (relire : L’ONU réclame l’interdiction des punitions corporelles en France). Cette mesure entre dans une nouvelle phase de prévention à la violence faite aux enfants.

Quelles sanctions pour les parents ?

Cette mesure n’est que civile, c’est à dire que la fessée ou la gifle n’entraîneront aucune sanction pénale hors celles qui existent déjà. En effet, les sanctions pour maltraitance existent dores et déjà au pénal, avec circonstances aggravantes pour les personnes ayant autorité.

Olivier Maurel, président de l’Observatoire de la violence éducative ordinaire précise pourtant que les circonstances peuvent aller en défaveur de l’enfant dans le cadre de la jurisprudence, au nom d’un « but pédagogique » qui atténuerait déjà les sanctions dans les tribunaux. Dr Lazimi dit quant à lui : « C’est admis en France depuis des millénaires qu’on peut frapper les enfants. Désormais, on dira clairement que tout coup porté à un enfant est une violence dont on ne doit pas user au sein de la famille : grâce à la loi, on va faire bouger la tolérance de la société« . Merci à Alif Lam Mim pour cet article, je vous invite à vous rendre sur son site internet de librairie Musulmane.

D’autres craignent des dérives, comme Bernard Golse, pédopsychiatre à l’hôpital Necker estimant que « C’est de la démagogie sécuritaire pour se donner bonne conscience. Comment trouver la frontière entre une fessée grave, qui relève de la maltraitance déjà interdite par la loi, et une petite tape punitive ? Où on met le curseur ?!« . Selon Olivier Maurel, « Il faut expliquer aux parents qu’on peut avoir de l’autorité sans passer par la violence« , qui a « des conséquences sur le stress, la scolarité, la perte d’empathie… Une claque par exemple, provoque de la sidération, interrompt le développement neuronal« .

Comment régler une scie à onglet ?

Regler scie à onglet

Une scie à onglets est un excellent outil si vous cherchez à faire des coupes précises. Cependant, comme tous les autres outils, il nécessite des ajustements de près, sinon vous ne pourrez pas en utiliser tout le potentiel de cet outil. Beaucoup de gens se plaignent du manque de précision quand il s’agit de scies à onglets, mais la raison n’en est généralement pas la machine elle-même, mais plutôt l’ensemble de la configuration de cette dernière. Il est très important que vous installiez l’unité correctement et selon les normes avant de pouvoir vous attendre à une coupe de 90 degrés.

Regler scie à onglet
Regler scie à onglet

Qu’est-ce qu’une scie à onglets?

Contrairement à d’autres scies largement utilisées, ce type particulier est spécialisé pour couper à une variété d’angles. Une grande majorité des modèles sont montés sur un bras oscillant qui peut pivoter dans deux directions gauche et droite afin de produire autant d’angles que possible. La base de l’onglet comporte généralement différentes marques qui sont conçues pour vous aider à trouver le bon angle au lieu d’utiliser des outils supplémentaires ou simplement deviner. Les scies à onglets les plus basiques sont marquées à 0, 45 et 90 degrés.

Comment le configurer correctement?

Une des premières choses à laquelle vous devez penser est de savoir si la lame est dans une position carrée à la base. Le moyen le plus simple de déterminer cela est de positionner un carré entre la lame et la base et de rechercher les lacunes. Si vous trouvez qu’il est hors de la ligne, ceci signifie qu’il nécessite quelques ajustements.

Préparation de la pièce d’essai

Vous aurez besoin de deux planches et deux bords parfaits sur les deux. C’est une bonne chose de trouver des pièces plus larges, de préférence aussi larges que vous pouvez aller avec votre modèle de scie particulier. Assurez-vous que le bord du contreplaqué est propre et droit lorsqu’il est aligné contre la clôture de base, sinon vous obtiendrez des résultats erronés.

Il faut voir si la lame est bien positionnée avant de commencer à l’aligner selon vos besoins et vos préférences. Une fois que vous avez trouvé un morceau de bois et assurez-vous qu’il est aussi droit que possible. Une fois que vous avez fait la coupe, prenez le carré et jetez un œil à la pièce pour voir à quel point la coupe est exactement en fonction de votre instrument. Si la coupe est ouverte sur le devant, cela signifie que la clôture doit sortir plus loin. Dans le cas où la coupe est ouverte à l’arrière, vous devez réajuster le guide et le pousser un peu dedans.

Ajuster la clôture

Selon la position de la déviation, vous devez soit pousser le guide, soit le retirer. Cependant, il ne faut généralement pas plus de quelques millimètres dans n’importe quelle direction pour obtenir l’alignement parfait, en fonction de l’aberration initiale.